Petits explorateurs (6/12 ans)

Ces séjours sont conçus pour les jeunes enfants. Les projets de séjour respectent le rythme de chaque enfant et tiennent compte de leurs besoins d'apprendre à vivre en collectivité*. Nous cherchons à favoriser l'envie de découvrir avec des activités et des sorties adaptées à leur âge.

Les séjours "petits explorateurs" sont classés en 2 catégories :

- "Bonne et moyenne autonomie" : pour les enfants qui disposent d'une autonomie relativement bonne, en lien avec leur âge. Ils ont besoin d'un accompagnement dans les tâches de la vie quotidienne mais sont capables de participer (nous ne faisons pas "à leur place"). Ils sont dans la relation et s'expriment verbalement de façon plus ou moins élaborée mais sont compréhensibles. Ils manifestent de l'intérêt pour un certain nombre d'activités. Ils n'ont pas de troubles du comportement de nature à géner significativement le groupe*.

- "Faible autonomie" :  pour les enfants qui ont besoin d'un accompagnement soutenu dans les tâches de la vie quotidienne. L'expression verbale peut être absente. Ils participent aux activités en manifestant plus ou moins leur plaisir*. Ils peuvent avoir besoin de protections la nuit ou en permanence.  Les éventuels troubles du comportement ne se traduisent pas par des gestes violents*.

* Nos séjours ne sont pas forcément adaptés à toutes les personnes présentant une déficience intellectuelle.

Si la personne relève d'un des cas énumérés ci-dessous, nous vous demandons d'envisager une orientation vers un accueil plus spécialisé (type "accueil temporaire").

1. Pour l'ensemble de nos séjours :

Nous ne pouvons pas recevoir de personnes dont le comportement n'est pas adapté à la vie en collectivité, soit parce qu'elles peuvent mettre les autres en danger (violences potentielles, troubles sexuels...), soit parce qu'elles ne supportent pas le groupe (anxiété...), soit, enfin, parce qu'elles refusent toute participation et bloquent, de par leur attitude, la réalisation des activités.

D'une façon générale, il est nécessaire que les personnes adhèrent au projet de séjour collectif .

Pour les personnes présentant une déficience profonde, un comportement en groupe manifestement hostile à la présence des autres ou à la participation aux sorties, une attitude qui traduit une grande détresse intérieure, doivent être considérés comme des signes de non-adhésion au projet collectif de séjour.

Les personnes en rupture de prise en charge institutionnelle du fait de leurs comportements ou d'actes commis au sein d'institutions ne trouveront pas une prise en charge adaptée à leurs besoins sur un séjour adapté.

Pour les personnes qui prennent un traitement, celui-ci ne doit pas avoir été changé ou diminué, dans les 2 mois précédent le séjour. Il ne doit pas être interrompu au cours du séjour (fenêtre thérapeutique), sauf pour les psychostimulants (type Ritaline®).

2. Pour les Séjours "petits explorateurs"

Lorsque l'enfant présente des troubles de la relation, les séjours "petits explorateurs", ne sont pas une période d'essai à la vie en collectivité. Si l'enfant présente des difficultés à vivre au sein d'un groupe, alors cet apprentissage est l'affaire de professionnels de l'éducation spécialisée. Toutefois, les troubles de la relation ne sont pas une contre-indication pour participer à un séjour AVEI, mais l'enfant doit avoir fait l'expérience de la collectivité et avoir perçu le fait que cela nécessite des règles. Nous serons en mesure, dans ces conditions, de lui proposer un cadre qui aura du sens pour lui, de réaffirmer les règles et de les faire respecter.